Correspondants de guerre : aire latine 1918-1939Colloque international à l'Université d'Angers

Quelles sont les soubassements et les expressions idéologiques, politiques, socio-culturels et/ou esthético-littéraires qui composent la figure aux contours multiples du correspondant de guerre dans l’entre-deux-guerres, spécifiquement dans l’aire latine, à la fois théâtre de conflits et pourvoyeuse de correspondants dans le monde entier ? En quoi cette figure diffère-t-elle de celle des écrivains-voyageurs ? Et dans quelle mesure ces deux modèles se ressemblent-ils ou se fondent-ils ? Quels sont les impacts des conflits intermédiaires des années 1918-1939 sur le renouvellement de la fonction des correspondants de guerre ? Enfin, sachant que la plupart de ces conflits naissent en tant que conséquences des visées impériales de régimes antiparlementaires à vocation révolutionnaire (guerres coloniales ou résistances “décoloniales”, internationalisation des révolutions rouges, noires ou brunes, tensions géopolitiques entre démocraties et régimes totalitaires ou autoritaires, etc.), en quoi les correspondants de guerre de cette époque de transition sont-ils le produit de ces bouleversements civilisationnels, et, surtout, en quoi sont-ils le signe avant-coureur de la catastrophe redoutée d’un second conflit mondial, dont la guerre d’Espagne est par excellence la “répétition générale” ? Quoique circonscrites à l’aire latine et à ses colonies, les études proposées pourront évidemment porter sur des correspondants de guerre provenant d’autres aires géographiques (Allemagne, Royaume-Uni, États-Unis, Union soviétique etc.), pourvu qu’ils opèrent dans l’aire latine.

 

Organisateurs :

Manuelle Peloille (Université d’Angers)manuelle.peloille @ univ-angers.fr

Olivier Dard (Université Paris Sorbonne : Sorbonne Université/Labex EHNE) olivierdard @ orange.fr

Emmanuel Mattiato (Université Savoie Mont Blanc : LLSETI – EA3706 emmanuel.mattiato@univ-smb.fr