Séminaire de laboratoire : Conflits d’interprétation. Enquête sur l’imposture

 

Maxime Decout est maître de conférences HDR à l'Université Lille 3 et membre junior de l'IUF. Spécialiste de théorie littéraire et de littérature du XXe siècle (Cohen, Perec, Gary...), il travaille notamment sur le rapport des écrivains contemporains à la judéité. "Pouvoirs de l'imposture" est son troisième ouvrage aux éditions de Minuit, après "En toute mauvaise foi"(2015) et "Qui a peur de l'imitation ?"(2017).

 

"Mentir à un ami, lorgner sur le jeu de son adversaire, bluffer, donner le change, en conter, maquiller son existence, se faire passer pour un autre : la tentation est grande. Nombreux sont ceux qui, dans ce livre, y succomberont pour vous. Vous y découvrirez que l’imposture est orgueil, folie, maladie mais aussi transgression et bravoure. Telle la singulière révélation de la littérature au sujet des pouvoirs de l’imposture. Vous apprendrez ainsi ce qui lie l’imposteur et l’enquêteur, comment le désir de se travestir et celui de savoir épousent des logiques proches. Vous verrez surtout ce que les œuvres font de cette imposture, comment elles s’y adonnent pour piéger leurs plus méritants lecteurs. En chemin, vous ferez de surprenantes rencontres aux côtés de Poe, James, Borges, Nabokov, Robbe-Grillet, Butor, Perec, Vila-Matas : des psychanalystes trompés ou meurtriers, des joueurs d’échecs névrosés, des puzzles dont les pièces ne s’emboîtent pas, des labyrinthes sans issue, des tricheurs et des beaux parleurs, des Sherlock Holmes qui déraisonnent, mais aussi quelques manuscrits assassins à ne pas mettre entre toutes les mains. Assurément, vous survivrez à toutes ces embûches, mais vous n’en sortirez peut-être pas indemne."

 

Salle Bleue - MSH

Plan_Campus_2018

De 14h-17h

Cette séance s’inscrit également dans le séminaire doctoral « Critique et interprétation » de l’ED ALL (accueil in situ des doctorants du Mans et d’Angers; transmission en visio-conférence aux doctorants des autres universités et sites de l’UBL)