ANNULÉE - Journée d'étude "Notre-Dame de Paris"« Adapter, récrire, ressusciter Notre-Dame de Paris : échos d'Hugo dans les films, illustrations, BD, jeux vidéo et autres formes abrégées ou hybrides pour la jeunesse »

 

Journée d'étude "Notre-Dame de Paris" - Annulée

 

La journée d'étude qui se déroulera à l'université d'Angers réfléchira à la question des récritures, adaptations et échos de Notre-Dame de Paris, le roman de Victor Hugo, dans les productions pour la jeunesse (BD, jeux vidéo, romans, albums, dessin animé, théâtre, etc.)

 

 

Cette journée d'étude aura lieu à la M.R.G.T., salle Frida Kahlo

 

 

 

 

 Télécharger l'affiche                                              Télécharger le programme

 

Journée organisée par :
Nathalie Prince : nathalie.prince @ univ-lemans.fr
Taïna Tuhkunen taina.tuhkunen@univ-angers.fr

 

 

 Le terrible incendie qui a ravagé Notre-Dame-de-Paris le 15 avril 2019 a mis brutalement la célèbre cathédrale de plus de huit siècles au centre d’une attention planétaire. Le vénérable édifice qui avait fait face à la Révolution française, aux deux Grandes Guerres, à l’érosion et à la pollution atmosphérique, a été en partie détruit sous des flammes provoquées (l’enquête le déterminera) par la négligence de l’homme. Devant le gigantesque chantier qui s’ouvre désormais sur la reconstruction de ce joyau de la culture française et du patrimoine mondial, il serait impossible d’oublier que Notre-Dame de Paris avait déjà fait l’objet d’un important acte de sauvetage par l’écrivain Victor Hugo (1802-1885). Ressuscité grâce à son roman Notre-Dame de Paris (1831), l’édifice avait pu continuer à rayonner à travers la culture européenne et mondiale.

 Preuves de la vitalité de cet héritage, les nombreuses adaptations à la fois visuelles et littéraires qui s’adressent souvent à un jeune public. Qu’il s’agisse de formes abrégées ou/et réécrites pour de jeunes lecteurs-spectateurs, ou bien de dessins animés, jeux numériques, activités pédagogiques, albums ou pièces de théâtre, l’histoire de Quasimodo, le sonneur bossu de Notre-Dame, et de la bohémienne Esméralda, accusée de meurtre et de sorcellerie, constitue un récit universel qui n’a cessé de nourrir l’imaginaire des générations successives. Ce sont ces réminiscences qu’il convient d’envisager au cours de cette journée d’études, que celles-ci soient conscientes (citation, hommage, adaptation) ou inconscientes (cryptomnésie), dans des œuvres qui s’adressent aux jeunes gens.

A la fois réflexion philosophique sur la différence et l’altérité, et écho lointain aux mythes et aux légendes, les réécritures de Notre-Dame de Paris réfléchissent sur l’architecture et l’Histoire, ou fonctionnent comme des intertextes plus ponctuels dans des récits littéraires ou des scénarios de film. Elles attirent ainsi l’attention sur les mutations thématiques, et sur la variété de supports au service des transferts culturels des œuvres destinées à la jeunesse.

  Le célèbre récit romanesque de Victor Hugo invite également à réfléchir sur les continuités esthétiques, poétiques et idéologiques face à un édifice à la fois réel et imaginaire qui incarne - au sens de devenir chair / pierre - le « temps des cathédrales ».