KHELLAF-AZZOUZ Férial

ATER, spécialité : Littératures anglophones

 

THÈSE :  « Identités hybrides et hybridité textuelle dans la fiction d'Alice Walker et de Zoë Wicomb : Etude Féministe et Comparative »

 

Thèse soutenue sous la direction de Benaouda Lebdai
Bourse du gouvernement algérien

 La notion d'hybridité se caractérise en grande partie par l'étude des effets du mélange sur l'identité où l'idée de la pureté raciale et culturelle est erronée laissant place au métissage et favorisant l’impur et l’hétérogène. L'hybridité se manifeste dans la littérature à travers une combinaison de plusieurs formes artistiques et de modes d’expressions différentes. La poétique de l'hybridité se caractérise également par l'ambivalence, l'incertitude, le débordement, l’excès ou encore la transgression. Les deux romancières contemporaines de notre corpus Alice Walker (africaine-américaine) et Zoe Wicomb (sud-africaine) abordent justement la notion d’hybridité en relation avec la question de l’identité qui est au cœur des débats aussi bien aux Etats-Unis qu’en Afrique du Sud. Il s’agit d’étudier les rapports de la notion d'hybridité avec la production littéraire féminine. Parler d'hybridité dans les œuvres de Walker et de Wicomb revient à analyser les textes et leurs caractères hybrides aussi bien sur le plan thématique que structurel suivant une perspective féministe. Ce concept sera utilisé également pour démontrer l’interconnexion des trois notions de la race, du genre et de l’identité. La question de l'hybridité peut-être posée sur deux niveaux en littérature : au niveau des identités des personnages hybrides (quête identitaire, déracinement et mimétisme, exile et trauma), mais aussi au niveau textuel (mélange de genres littéraires et de formes orales et écrites, langues et dialectes, ainsi que la multiplicité des voix et des points de vues). La question que l’on se pose est la suivante: comment les textes de Zoë Wicomb et d’Alice Walker représentent-ils l’hybridité sur les plans textuels, thématiques et sémantiques ?

 

Publications et interventions non-publiées à des Congrès, colloques, journées d’études, etc

 

  • Articles dans des revues à comité de lecture

-       Khellaf, Férial, 2014, « ‘Bad Mothers’, mères monstrueuses : la figure de la mère dans la fiction de Zoë Wicomb et d’Alice Walker », in revue Sextant, n° 32, Université Libre de Bruxelles, 93-104.

 -       Khellaf, Férial, 2014, « La représentation du corps féminin : ostracisme, stéréotypes et   concupiscence dans David’s Story de Zoë Wicomb », in revue APELA – études littéraires africaines, n°38, Université de Lorraine, 31-41.

 

  • Articles dans des revues sans comité de lecture

-       Khellaf,Férial,« Spiritualité et animisme ou l’écriture écowomaniste d’Alice Walker », in revue TraverSCE,n° 18, Université Nantes - Angers - Le Mans, 39-52.

-       A paraître :
Khellaf, Férial, 2020, «The Black Mammy stereotype in William Faulkner’s The Sound and the Fury», in RFEA - Revue Française d’Etudes Américaines.

 

  • Chapitres d’ouvrage

-       Khellaf,Férial, 2018, « Mémoire et Trauma dans l’œuvre romanesque de Zoë Wicomb », in Benaouda Lebdai (dir.) L'Afrique et ses littératures ou le trauma en narration, Algérie, Éditions Frantz Fanon, 241-261.

 

  • Communications à des colloques

-       Khellaf, Férial, « Le voyage dans le temps ou comment (re)penser l’histoire de l’esclavage dans Kindred d’Octavia Butler », Colloque international : Le voyage dans le temps dans la science-fiction. Université Clermont Auvergne,  avril 2019.

-       Khellaf, Férial, « La transmission du folklore afro-caribéen dans Tell My Horse de Zora Neale Hurston », Colloque internationale : La transmission dans la Caraïbe. Université Bordeaux Montaigne, avril 2019. 

-       Khellaf, Férial, « De l’invisibilité des femmes afro-américaines vers une émancipation intellectuelle et artistique », Colloque international et pluridisciplinaire : A Room of One’s Own : l’apprentissage au féminin, Université de Mulhouse, février 2017.

-       Khellaf, Férial, « Ekphrasis as textual hybridity in Zoë Wicomb’s David’s Story and The One that Got Away », 37th meeting APEAA, Université de Lisbonne, mars 2016.

-       Khellaf, Férial,« Unforgettable dream memories: Alice Walker’s literary archeology in The Temple of my Familiar», Collegium for African American Research Conference: Mobilising Memory: Creating African Atlantic Identities, Université de Liverpool, juin 2015.

-       Khellaf, Férial,« ‘The Hottentot Venus’: Shame, postcoloniality and Black female bodies in Zoë Wicomb’s David’s Story », Interdisciplinary conference: Black Venus, Université de Bergen, Norvège, avril 2014.

-       Khellaf, Férial, « L’Afrique vue par la romancière afro-américaine Alice Walker », ColloqueSILA : L’Afrique dans les littératures et les arts, Alger, novembre 2013.

-       Khellaf, Férial, « L’écriture du trauma dans les romans de Zoë Wicomb », Colloque international : L’inscription du ‘Trauma’ dans les littératures postcoloniales, Université du Mans, mars 2013.

 

  • Responsabilités administratives 

Les missions et responsabilités collectives que j'ai pu exercer sont les suivantes :

 2012 - 2016 : Représentante des doctorants de la cellule de site de l’université du Mans

 2012 - 2016 : Membre représentante des doctorants de l’école doctorale SCE de l’université du Mans et d’Angers

 2013 - 2016 : Membre au Conseil Scientifique de l’université du Mans : représentante des doctorants à la Commission de la Recherche

 

  • Autres 

Décembre 2015 : Séjour de recherches à Emory University, Atlanta, États-Unis, au Stuart Rose Manuscript, Archives, and Rare Book Library: the Alice Walker Archives et à Woodruff Library.

Novembre 2014 : Séjour de recherches à la bibliothèque de l’université de Glasgow, Écosse et entretien avec l’écrivaine Zoë Wicomb.