ANDEROUIN Ombeline

 

THÈSE : Évolution et impact de l’œuvre positiviste d'Auguste Comte en Amérique latine du XIXe siècle à aujourd'hui

 

Début en septembre 2012

 

Sous la direction de ERICH FISBACH

 

Mes travaux de recherche s'appuient sur le positivisme, un courant de pensée français créé et développé par Auguste Comte au début du XIXe siècle et comprenant à la fois un système philosophique, politique, économique, éducatif et également religieux. Le positivisme s'articule autour de l'idée que le progrès matériel et spirituel d'une société n'est possible qu'à travers l'ordre, un ordre qui réfute les notions de « préjugés » ou de « croyances » au profit de la connaissance et l'expérience. Auguste Comte proposa alors la création d'une nouvelle science : la sociologie qui, étudiant l'histoire et l'organisation sociales, permettrait la mise en œuvre d'un modèle de société idéal qui s'attacherait à ne pas reproduire les erreurs du passé. Une fois l'ordre institué, le progrès serait alors possible.

Le positivisme a connu un essor important en Amérique latine dans la seconde partie du XIXe siècle, et plus particulièrement au Mexique où il est devenu l'idéologie du gouvernement dictatorial de Porfirio Díaz entre 1876 et 1911. Toutefois, son introduction au sein du pays est antérieure puisque dès 1867 Gabino Barreda, un médecin mexicain qui avait suivit les cours publics d'Auguste Comte à Paris, réorganisa le système scolaire suivant les principes d'éducation positivistes. Les plans d'études de ces lois éducatives, leur évolution ainsi que les débats qui les entourèrent furent le reflet de l'état d'esprit de la société mexicaine de cette époque ; une société qui, au sortir de l'intervention française de Napoléon III, souhaitait se construire autour de la devise « liberté, ordre et progrès » s'appuyant ainsi sur la formule originelle d'Auguste Comte qui était « amour, ordre et progrès ». Cependant, le passage du positivisme de la sphère éducative à la sphère politique reste ambigu. En effet, si l'entreprise de Gabino Barreda peut être qualifiée de louable quant à l'utilisation des idées d'Auguste Comte, celle de Porfirio Díaz, elle, le semble beaucoup moins puisque ce dernier utilisa les notions d'ordre et de progrès dans un but dictatorial.

Mes travaux s'attardent donc principalement sur la mise en œuvre du positivisme au sein du système éducatif par Gabino Barreda et son évolution mais également sur son glissement de l'éducation vers la politique, où en tant qu'idéologie du gouvernement de Porfirio Díaz, son impact fut considérable sur l'ensemble de la société mexicaine.

 


Activités

 

  •  Communications à des colloques

 

ANDEROUIN, Ombeline. « Histoire et évolution de la Escuela Especial de Ingenieros au Mexique à la fin du XIXe siècle », Journée d’Étude internationale sur les ingénieurs dans les pays émergents [EmerING], EHESS – Paris, 16 décembre 2013.

 

ANDEROUIN, Ombeline. « Influences de la philosophie positive d'Auguste Comte au Mexique entre 1867 et 1911 » - Journée d’Étude : « Amérique/Europe : rapports de force ? » - HCTI, Université de Bretagne Sud, 18 avril 2014. [en cours de publication]

 

  • Conférences invitées

 

ANDEROUIN, Ombeline. « Les mutations de l'identité culturelle mexicaine sous Porfirio Díaz : étude des réformes éducatives positivistes de Gabino Barreda » - Séminaire du laboratoire 3L.AM, Université d'Angers, 23 janvier 2014.

 

ANDEROUIN, Ombeline. Présentation de mes travaux de recherche – Journée des doctorants du laboratoire 3L.AM, Université du Maine, 10 mars 2014.