BÉGUÉ Anne-Lise (ANNELISE.BEGUE @ YAHOO.FR)

 

THÈSE :  Géographies de l’enfance dans Alice’s adventures in Wonderland [1865] de Lewis Carroll, Le Avventure di Pinocchio [1883] de Carlo Collodi, Peter Pan [1911] de James Matthew Barrie et Le Petit Prince [1943] d’Antoine de Saint-Exupéry

 

Début le 01/10/2013

 

Sous la direction de Nathalie Prince

 

Contrat doctoral ministeriel

 

Il s’agit de dresser une géographie de l’enfance dans les œuvres étudiées en analysant les espaces qu’elles donnent à et sur l’enfance pour les confronter à la relation particulière que tissent ces ouvrages entre enfance et merveilles, entre errance enfantine et espace mythique. En effet, étudier les espaces (structuration, agencement, symbolisme, esthétique…) ouvrirait de nouveaux axes de recherche sur les différents possibles que ces ouvrages, proposant à la fois un point culminant de la littérature de jeunesse et de nouvelles perspectives, donnent de / à / pour l’enfance.

 


 

 Activités

 

- 04/12/2013 : « Espaces, enfance(s) et imaginaire(s) », communication donnée à l’université d’Angers, à Angers, dans le cadre d’une journée scientifique interdisciplinaire de l’école doctorale Sociétés Cultures Echanges, intitulée « Enfance et Jeunesse », organisée par Yves DENECHERE et Philippe LE GUERN. Il était question de comprendre la relation que l’agencement spatial dans quatre romans dédiés à la jeunesse pouvait entretenir avec la perception de l’enfance à l’époque de la conception des ouvrages : travail effectué à partir des quatre œuvres principales de mon corpus de thèse : Alice’s Adventures in Wonderland (1865), Le Avventure di Pinocchio (1883), Peter Pan (1911) et Le Petit Prince (1943).

 

- 09/04/2014 : « Du roman d’aventure à une littérature de l’imaginaire, codes génériques et recyclage spatial », communication donnée à l’université d’Angers, à Angers, dans le cadre d’une journée d’étude interdisciplinaire intitulée « Le recyclage et les sciences humaines », organisée par l’Association des Doctorants en Histoire de l’Université d’Angers. Il était question de définir la notion de « recyclage » en littérature à travers la récupération de la relation entre espace familier et espace inconnu du roman d’aventure, relation que nous retrouvons notamment dans trois œuvres de mon corpus de thèse : Le Avventure di Pinocchio (1883), Peter Pan (1911) et Le Petit Prince (1943).

 

- 17/04/2014 : « De l’objet-merveilleux au merveilleux-transfert : espaces, imaginaire et transfictionnalité » ; communication donnée à l’Université de Loraine à Nancy dans le cadre d’un colloque intitulé « Oz : étude culturelle d’un médiart patrimonial », organisé par Christian CHELEBOURG et Caroline KLENSCH. Il était question de souligner, dans Le Magicien d’Oz, Le Merveilleux pays d’Oz et Ozma d’Oz de L. Frank Baum, les éléments qui pouvaient être à l’origine d’une transfictionnalité exacerbée. Cette communication s’est alors focalisée sur l’altération spatio-temporelle provoquée par un dépaysement diégétique, étant ainsi à la source d’une attente lectorale et d’un approfondissement auctorial.

 

- 04/05/2014 : « Frontière, seuil et artefact : concept et actualisation de l’imaginaire », communication donnée lors des Boréales 2014 (du 02/05/2014 au 04/05/2014) à Québec dans le cadre d’un colloque international intitulé « Interstice : la richesse des frontières », organisé par Mathieu VILLENEUVE. Il était question de comprendre le rôle de l’entre-deux dans les relations qu’entretiennent les notions de référentiel et d’imaginaire. Cette communication s’est notamment appuyée sur une double trilogie de Pierre Bottero : La quête d’Ewilan et Les Mondes d’Ewilan.

 

- 18/06/2014 : « De l’imaginaire à la création de mondes possibles : espaces et immersion fictionnelle », communication donnée à l’université du Maine au Mans dans le cadre d’un workshop organisé lors d’un colloque (du 18/06/2014 au 20/06/2014) intitulé « Mondes possibles, mondes numériques : enjeux et modalités de l’immersion fictionnelle », organisé par Laurent BAZIN, Anne BESSON et Nathalie PRINCE. Il était alors question de présenter une partie de mes recherches sur la relation entre espace et immersion fictionnelle dans Alice’s Adventures in Wonderland (1865), Le Avventure di Pinocchio (1883), Peter Pan (1911) et Le Petit Prince (1943), notamment à travers la question de la mise en abyme d’un espace de lecture.

 

- 26/09/2014 : « L’entrée dans l’imaginaire et création de possibles : une expérience de lecture », intervention donné dans le cadre de La Nuit Européenne des chercheurs 2014 au Mans intitulée « Expériences en partage ». Il fut question de montrer à l’aide de plusieurs supports (objet, plateau d’échec, jeu de rôle…) comment l’entrée dans la fiction pouvait être mise en abîme par une même entrée d’un personnage dans un monde imaginaire.

 

- 22/10/2014 : « D’ouvrages moralisateurs et traditionnels à une nouvelle bibliothèque de l’enfance : étude du processus de la constitution d’une nouvelle bibliothèque », communication donnée à l’université de Loraine à Nancy dans la cadre d’un colloque (du 21/10/2014 au 22/10/2014) intitulé « Image(s), imaginaire(s) et réalité(s) de la bibliothèque ». Il s’agissait de comprendre le processus d’émergence d’une nouvelle bibliothèque en tant qu’ouvrages traditionnellement attribués à un public. Dans le cas qui nous intéresse, il était question d’étudier le passage entre une littérature basée sur les conceptions de l’enfance du XVIII° siècle et une nouvelle littérature enfantine s’appuyant sur la merveille et l’imagination (fin XIX° siècle).