CRUZ GUEVARA Argelia

 

THÈSE : « La Guerre Sale au Mexique au travers de l’œuvre de Carlos Montemayor »

 

Début en 2014

 

Sous la direction de Erich Fisbach 

 

Depuis l’antiquité nous savons que la pratique de la répression et de la torture nous a accompagnés tout au long de l’histoire. Cependant, depuis les années soixante et soixante-dix, la répression en Amérique Latine a connu toute une série de dictatures militaires, plus particulièrement dans l’Amérique du Sud. Aujourd’hui, nous savons que pendant cette même époque, le Mexique a connu une Guerre Sale au sein même de ses frontières, dans laquelle quelques citoyens, avec des caractéristiques spécifiques, ont été poursuivis, torturés, reclus dans des prisons clandestines. Tout ceci avec l’appui inconditionnel des institutions gouvernementales, qui ont ordonné l’extermination des groupes subversifs de tendance communiste.
Depuis cette perspective, un grand nombre d’écrivains mexicains ont travaillé dans la réalisation d’une narration en utilisant les témoignages et en s’appuyant sur de grands évènements, pour expliquer le déroulement de ces épisodes qui ne rentrent pas en compte dans l’histoire officielle mexicaine. Le gouvernement mexicain n’a jamais reconnu sa participation, de près ou de loin, dans la disparition de ces personnes.
Cette étude intitulée « La Guerre Sale au Mexique au travers des ouvrages de Carlos Montemayor » souhaite expliquer dans quelle mesure la fiction narrative rend compte de ces faits de caractère historique depuis l’intérieur de l’état-nation où se déroule la répression. Ceci pour produire une subversion face aux problèmes d’ordre social sous couvert de la narration. En ce qui concerne les différents ouvrages de l’auteur, nous pouvons constater qu’ils s’inscrivent également dans ce qu’on appelle le roman de référence historique dans un temps et un espace géographique très bien délimité par l’auteur, pour mieux illustrer la Guerre Sale mexicaine.
Carlos Montemayor se distingue dans cette même littérature mexicaine pour son appui aux peuples indiens, dans leur quête de la reconnaissance de leurs droits. Suivant cet axe, il réalise une série d’ouvrages d’un courageux engagement politique. Dans ces ouvrages se reflètent les différents mouvements sociaux du Mexique contemporain.