FRANVIL Fabienne

 

 

 

 

 

« Spectralité et immatérialité dans les œuvres de Wilson Harris - entre héritage du passé et création artistique libre »

 Spectres et fantômes abondent dans les œuvres de Wilson Harris qui oscillent en permanence entre substance et immatérialité, le visible et l'invisible, l'être et le non-être, la présence et l'absence, le rêve et la réalité, la vie et la mort.  Wilson Harris lui-même se définit comme "the complex ghost of his own landscape of history or work".  Spectres et fantômes permettent avant tout d'interroger le passé, de le remettre en question, en le remettant en scène. Leurs incursions récurrentes rendent vaine toute chronologie linéaire et plongent le lecteur dans les méandres de l'imagination, de la conscience et de l'inconscient qui obéissent à d'autres règles, d'autres lois et se réinventent sans cesse. Fantômes et spectres permettent aussi de se livrer à une démarche réflexive,  introspective pour parvenir à une autre compréhension de soi. L'écriture de Wilson Harris est aussi l'écriture du rêve, de l'insaisissable, de l'insolite, c'est une invitation au voyage intérieur où spectres et fantômes trouvent naturellement leur place. C'est grâce à la force de l'imagination créatrice qu'il parait possible de redonner forme et matière aux spectres et fantômes qui hantent les romans de Wilson Harris; de redonner vie et substance à ce qui semble avoir disparu. L'auteur franchit des frontières catégorielles et se livre à de multiples expériences de transsubstantiation par le biais d'une manipulation complexe et inédite du langage. A cheval sur l'archétype et la création artistique, du mythe fondateur à l'imagination créatrice, l'écriture de Wilson Harris offre de nouvelles perspectives en termes de construction identitaire, car il établit des passerelles entre les cultures, les traditions, les mythes, les écrivains, les hommes et leur environnement. Son art visionnaire lui permet d'explorer l'aspect caché des actions et motivations des personnages qui traversent ses œuvres et doivent affronter de nombreuses résistances. Dans sa recherche d’un meilleur équilibre Wilson Harris parvient-il à appréhender de nouvelles identités plurielles, complexes, composites,  paradoxales, mouvantes et fluides ?

Directeur de thèse :  M. Dominique DUBOIS

Date de début de thèse : Novembre 2015

 

PARCOURS UNIVERSITAIRE ANTÉRIEUR 

Obtention du Master en 2013, admise au concours interne de l'agrégation en 2004 et admise au Capes externe en 1992.