RODRÍGUEZ HIDALGO Javier

Javier Rodriguez
  •  

 

  • THÈSE sous la direction de Manuelle Peloille

La critique de la modernité dans la littérature espagnole (1890-1936)

 

Résumé : La période 1890-1936 a été une source de bouleversements dans l'histoire de l'Espagne. Aux événements politiques, il faut ajouter les transformations radicales qui constituent le lot commun de la mise en place des sociétés modernes : industrialisation de la production, nouvelles habitudes de consommation, une mobilité sociale plus grande, etc. La littérature n'est pas restée en marge de ces changements et, à côté de positions plutôt conciliantes avec cette évolution, il y a eu des attitudes plus critiques envers la modernisation. Du repli sur la « tour d'ivoire » prôné par les modernistes à la méfiance (d'un point de vue écologique) envers les dégâts provoqués par l'industrie, de nombreuses critiques se sont exprimées sur ce moment de l'histoire.
Ce qui va nous intéresser ici ne sera pas la critique réactionnaire de tout ce qui constitue un changement par rapport à un passé prétendument stable et immuable mais la réflexion sur les possibilités et les limites de la modernisation du monde, c'est-à-dire l'analyse d'œuvres littéraires capables d'épingler les aspects les plus nuisibles de ce processus sans en négliger pour autant les plus bénéfiques.
On étudiera donc les catégories suivantes : la nostalgie du monde d'hier, non en tant que volonté d'un impossible retour en arrière mais en tant que reconnaissance d'une société disparue ; le refuge dans la tour d'ivoire, loin de ce que ces auteurs considèrent comme la laideur du monde industriel et moderne ; la marchandisation des rapports humains d'une manière parallèle à l'avancée de la mécanisation ; l'ambivalence du progrès, qui peut être à la fois un facteur d'amélioration de la vie humaine et une source de dégradation; et la configuration par la technique d'un homme nouveau qui doit s'adapter à elle.
Cette critique de la modernité en Espagne fait partie d'un mouvement plus vaste dans le domaine des idées philosophiques et littéraires, ce qui montre bien que, contrairement à ce qu'on croit souvent, l'Espagne n'a pas été une anomalie par rapport aux débats du temps. En effet, cette inquiétude était généralisée dans l'Europe occidentale de la période.
Il faut signaler qu'il n'existe aucune monographie sur ce sujet et que les rares études, comme celles de Lily Litvak et Juan Cano Ballesta, présentent de nombreuses lacunes que ce travail va essayer de combler.
D'ailleurs, notre étude portera sur l'énonciation d'une telle critique dans le cadre d'un texte littéraire : qui l'énonce, quels sont les arguments qu'on pourrait lui opposer, en quoi l'auteur est capable de réfléchir sur sa propre position.       

Début en septembre 2016.

  • PUBLICATIONS, INTERVENTIONS NON-PUBLIÉES À DES CONGRÈS, COLLOQUES, JOURNÉES D’ÉTUDES ETC.
    • Livres

     

     

    RODRÍGUEZ HIDALGO Javier, 2014, ¿Sólo un dios puede aún salvarnos? Heidegger y la técnica, Alicante, Ediciones El Salmón.

     

     

     

     

    RODRÍGUEZ HIDALGO Javier, 2010, La revolución en la crítica de Félix Rodrigo Mora, Alicante, Ediciones El Salmón.

     

    • Articles dans des revues sans comité de lecture

    -  RODRÍGUEZ HIDALGO Javier, 2013, « Seul un dieu peut-il encore nous sauver ? », in L'Autre côté nº 3, p. 49-80.

    -  RODRÍGUEZ HIDALGO Javier, 2010, « Imaginarios apocalípticos », in Cul de sac nº 1, Alicante, p. 45-60.

     

    • Communications à des colloques

    -  RODRÍGUEZ HIDALGO Javier, « La 'red' invisible : la tortura en el cine español desde la Transición hasta hoy », Congreso Internacional Pensamiento crítico y ficciones en torno a la Transición española (1975-2016) , Université de Saragosse, novembre 2016.

    -  RODRÍGUEZ HIDALGO Javier, « L'Impossible héroïsme dans Paz en la guerra de Miguel de Unamuno », Journée Scientifique Interdisciplinaire sur « La Fabrique des (anti-)héros », Université d'Angers, décembre 2016.

    • Autres

    -  Agrégation externe d'espagnol (2014)
    -  Direction de la revue Resquicios (six numéros publiés entre 2006 et 2009)

     

  •   Traductions en espagnol du français, de l'anglais et du basque :

    Traductions du français

    • PAPAÏOANNOU Kostas, La ideología fría (y otros escritos), Logroño, Pepitas de calabaza (à paraître).
    • LEYS, Simon, El traje nuevo del presidente Mao, Alicante, Ediciones El Salmón, 2017.
    • MANDOSIO Jean-Marc, La longevidad de una impostura: Michel Foucault, Alicante, Ediciones El Salmón, 2016.
    • George Orwell ante sus calumniadores, Alicante, Ediciones El Salmón, 2014.
    • RIBAULT Therry et RIBAULT Nadine, Los santuarios del abismo, Logroño, Pepitas de calabaza, 2013.
    • (Attribué au marquis de) SADE, Zoloé y sus dos acólitas, Logroño, Pepitas de calabaza, 2006.
    • Groupe MARCUSE, Sobre la miseria humana en el mundo publicitario, Barcelona, Melusina, 2006.
    • MANDOSIO Jean-Marc, En el caldero de lo negativo, Logroño, Pepitas de calabaza, 2006.
    • JACOB Alexandre-Marius, Por qué he robado, Logroño, Pepitas de Calabaza, 2005.
    • RIESEL René, Los progresos de la domesticación, Bilbao, Muturreko burutazioak, 2003.
    • SEMPRUN Jaime, Apología por la insurrección argelina, Bilbao, Muturreko burutazioak,  2001 (édition révisée et augmentée, 2009).

    Traductions de l'anglais

    • MORRIS William, La Era del Sucedáneo y otros textos contra la civilización moderna, Logroño, Pepitas de calabaza, 2016.
    • MUMFORD Lewis, El pentágono del poder. El mito de la máquina, vol. II, Logroño, Pepitas de calabaza, 2011.

     Traductions du basque

    • SARRIONANDIA Joseba, ¿Somos moros en brumas?, Pampelune, Pamiela, 2012.