RUESTCHMANN Sandrine (SRUESTCHM @ FREE.FR)

THÈSE : Persécutions, humiliations et exclusions mises en récit dans la Littérature de Jeunesse (expériences littéraires et expérimentations pédagogiques en cycle 3 de l’école primaire et au collège)

 

Début en octobre 2014

 

Sous la direction de Patricia Eichel-Lojkine

 

Les programmes du cycle 3 de l’école primaire et du collège proposent des entrées faisant une place aux traumatismes vécus par les hommes dans les siècles passés (traite des Noirs et esclavage, violence de masse de la Première Guerre mondiale et extermination des Juifs et des Tziganes durant le second conflit).

Ces traumatismes (persécutions, humiliations, exclusions) abordés avec de jeunes élèves peuvent se révéler d’une violence insoutenable. Les mots ou les illustrations (via les albums) peuvent conduire à un effet contre-productif de rejet et de peurs face à ces événements constitutifs de l’histoire et du passé communs. Les enfants peuvent ressentir une insécurité qui interdit tout apprentissage.

Dès lors, le détour peut permettre d’affronter la réalité contemporaine en puisant dans les ressources imaginaires des voies moins engageantes émotionnellement. Le détour permet à travers la constitution d’une culture littéraire d’ériger une protection psychologique qui permet de lire le monde et les drames liés à des destins communs faits de rencontres et de déchirements.

Peu à peu, en traversant les contes puis les mondes imaginaires, le jeune lecteur peut se confronter aux récits historiques et aux témoignages. Il peut s’immerger dans le « monde réel » tel que l’ont vécu les hommes.