SERVOISE Sylvie

Maître de conférences

Littérature générale et comparée

 

 

 

 

Thèmes de recherches

 

Mots-clés : Littérature et politique (XXe-XXIe siècles) ; Formes, histoire et enjeux du roman engagé en Europe et en Amérique du Nord ; Littérature, histoire et régimes d’historicité ; Littérature et sciences sociales.

 Mes travaux s’inscrivent essentiellement dans le champ des rapports entre littérature et politique aux XX et XXIe siècle,en Europe et aux Etats-Unis. Ouverts aux apports d’autres disciplines (histoire, philosophie, sciences sociales), ils visent à souligner la spécificité d’une prise en charge littéraire des questions éthiques, politiques et sociales. Dans ce domaine, outre de nombreux articles portant principalement sur des écrivains français, italiens, américains et allemands, j’ai publié un essai, qui s’appuie sur les résultats de ma thèse de doctorat (2007) et s’intitule Le Roman face à l’histoire : la littérature engagée en France et en Italie dans la seconde moitié du XXe siècle (PUR, 2011). Celui-ci porte sur le roman engagé français et italien en lien avec la notion de « régime d’historicité » et s’attache à cerner, dans la production littéraire de l’après-guerre à nos jours, les enjeux liés à la représentation de l’histoire et à la mémoire.

Cette perspective, réinvestie sur d’autres corpus, m’a conduite à m’intéresser, dans plusieurs articles, à la façon dont les écrivains contemporains, notamment français et américains, se sont confrontés à l’écriture d’un des événements les plus marquants de l’histoire politique récente, les attentats du 11-septembre  (« L’homme qui tombe de Don DeLillo et le monde de l’après », Raison publique  n° 10, avril 2009, Paris, Presses de l’Université Paris-Sorbonne) ; mais aussi à la façon dont la littérature contemporaine pour la jeunesse investit les problématiques sociales, à travers une réflexion sur le « roman d’intégration pour la jeunesse » (« L’identité en question dans le roman d’intégration pour la jeunesse », dans D. Avon et J. Langenbacher-Liebgott (dir.), Facteurs d'Identité / Faktoren der Identität, Francfort, Peter Lang, 2012) et, plus largement sur les enjeux éthiques, sociaux et politiques dont peut être porteuse la littérature de jeunesse (coordination du dossier « La littérature pour la jeunesse : une école de vie ? », Raison Publique, Paris, Presses de l’Université Paris-Sorbonne,n°13, octobre 2010).

S’inscrivent dans ce champ de recherches ma participation au projet DCIE (Dynamiques Citoyennes et Identitaires en Europe)  et la coordination du projet interdisciplinaire « « Devenir citoyen, devenir auteur : la construction d’un sujet politique » dans le cadre du CPER 10 LLSH (Universités d’Angers, Le Mans, Nantes et I.E.A de Nantes). Ce projet a donné lieu à plusieurs Journées d’études depuis 2011 : 1) 8 février 2011, « Pratiques et représentations du politique » (organisation : Sylvie Servoise) ;  2) 27 janvier 2012 : « Le sujet politique : (dé)construction et représentations » (XIXe- XXe siècles) (Organisation : Caroline Julliot et Sylvie Servoise). Publié sur le site de la revue Raison publique : www.raison-publique.fr/article561.html; 3) 15 juin 2012 à l’Université du Maine : « S’engager autrement : les voix/voies citoyennes en marge de l’institution politique » (organisation : Eliane Elmaleh, 3L. AM et Jean-Philippe Melchior, ESO). Ce travail a débouché, en octobre 2013, au dépôt d’un projet ANR Jeunes Chercheurs.

Ma recherche en cours vise à identifier la pluralité des formes de l’engagement romanesque en explorant les différentes phases de son évolution du XVe siècle à nos jours en Europe. Cette interrogation sur le roman engagé en tant que genre est étroitement liée à une réflexion sur les objets mêmes de l’engagement littéraire : la responsabilité éthique à l’égard du passé (devoir de mémoire, transcription de l’histoire) et de l’avenir (souci environnemental, transmission aux générations futures) ; les diverses formes d’injustice (politiques, économiques, culturelles, sociales, sexuelles). Les articles plus récents (notamment « Parole d’écrivain et crise de la représentativité », Fixxion, N° 6, 2013, dossier « Fiction et démocratie », dirigé par É. Brière et A. Gefen, en ligne, http://www.revue-critique-de-fixxion-francaise-contemporaine.org/rcffc/article/view/fx06.05, témoignent de ces questionnements.   

Publications

Ouvrages

 

Direction d'ouvrages

 

Directions de dossiers dans des revues

 

Publication d’actes sur le site du 3L.AM (Journée annuelle à destination des Classes préparatoires, organisée par le département de Lettres de l’Université du Mans)

 

2019 - avec Caroline Julliot, JE Les Onze, de Pierre Michon (8 décembre 2018)

2017 - avec Caroline Julliot, JE Aurélien, d’Aragon (3 Décembre 2016)

 

Articles dans des revues à comité de lecture

 

2018, “Louis Aragon et Giuseppe Tomasi di Lampedusa : portrait dans deux miroirs”, dans E. Caulet, C. Grenouillet P. Principalli (dir.), Le Rayonnement international d’Aragon : un premier état des lieux, Recherches croisées Aragon / Elsa Triolet, n°16, p. 99-116, décembre 2018.

 

2018, “Avec Susan Suleiman”, Entretien, Raison Publique, http://www.raison-publique.fr/article895.html, juillet 2018.

 

2017, “Louis Aragon e Giuseppe Tomasi di Lampedusa : una lettura speculare”, Il Confronto letterario,  rivista dell’Università di Pavia (Italie), n°68, dicembre 2017, Pavia, p. 93-113. [une version française, et augmentée, de l’article italien est à paraître dans le numéro 16 de la revue Recherches croisées Aragon/Elsa Triolet, n°16, 2018].

 

2017, Le Guépard, de G. Tomasi di Lampedusa, ou la relecture de l’histoire depuis sa fin : tentation du lecteur et pièges de l’écriture”, dans Caroline Julliot (dir.), Premier symposium de critique policière. Autour de Pierre Bayard, publié sur Fabula.org, consultable à l’adresse http://www.fabula.org/colloques/document4836.php.

 

2014, « L’ordinaire des camps : Antelme, Levi, Kertézs », Raison Publique, dossier « Retour à la vie ordinaire » (M. Gaille et S. Laugier dir.), n°18, mai, pp. 45-60.

 

2013, « Parole d’écrivain et crise de la représentativité », Fixxion, N° 6, dossier « Fiction et démocratie », dirigé par É. Brière et A. Gefen, en ligne (http://www.revue-critique-de-fixxion-francaise-contemporaine.org/rcffc/article/view/fx06.05)

 

2013, « Langage et vérité chez Camus. Les voix du roman », RHLF, n° 4, octobre-décembre, dossier « Albert Camus » dirigé par JY. Guérin, pp. 879-892.

 

2009, « L’Histoire nous saisit : Le Sursis de Jean-Paul Sartre et Le Sentier des nids d’araignée d’Italo Calvino », Roman 20-50, n°48, décembre, Lille, Presses Universitaires du Septentrion, pp. 127-138.

 

2009, « La France et les Etats-Unis au miroir des séries : entretien avec Martin Winckler », Raison publique, n°11, octobre, Paris, Presses de l’Université Paris-Sorbonne, pp. 195-207.

 

2009, « L’homme qui tombe de Don DeLillo et le monde de l’après », Raison publique  n° 10, avril, Paris, Presses de l’Université Paris-Sorbonne, pp. 281-294.

 

2009, « Responsabilité de l’écrivain au présent et engagement ‘‘présentiste’’ », Marges, n° 9, « Irresponsabilité de l’art ? », automne/hiver, Paris, Presses Universitaires de Vincennes, pp. 98-113.

 

2008, « Penser l’histoire contre la philosophie de l’histoire : sur La Peste et L’Homme révolté d’A. Camus », Cause Commune, n°4, hiver, Paris, Éditions du Cerf, pp. 64-75.

 

 2007, « À quoi bon la fiction historique ? (Boulevards de ceinture, P. Modiano ; Tu, Mio, E. De Luca) », La sœur de l’Ange, n° 5 : « À quoi bon résister ? », printemps 2007, pp. 179-190.

 

2006, « Les tableaux parisiens d’Aragon », Faites entrer l’infini, Société des Amis de Louis Aragon et Elsa Triolet, n°41, juin, p. 61.

 

2005, « Théorème, de P.P. Pasolini, ou l’érotisme du détour », Revue d’Études Culturelles, n°1, « Érotisme et morale »,  Dijon, ABELL (Association Bourguignonne des Études Linguistiques et Littéraires), pp. 199-210. 

 

 

Chapitres d’ouvrage

 

2019 (à paraître, remis en juillet 2016), « La domination au travail : Etude sur La Médaille et Portrait de l’écrivain en animal domestique de Lydie Salvayre », dans S. Bikialo (dir.), Lydie Salvayre, Paris, Classiques Garnier.

 

2019 (à paraître, remis en mars 2017), avec Cécile Brochard, « Pour une typologie de l’engagement littéraire écologique contemporain », dans B. Guest et A-R. Hermetet, Ecologie et littérature, Rennes, PUR.

 

2019 (à paraître, remis en décembre 2017), « Une poétique du mélange : Le Professeur et la sirène de G. Tomasi di Lampedusa », dans P. Dethurens (dir.), Giuseppe Tomasi di Lampedusa, revue Europe.

 

2018, « Littérature et injustices », dans P. Savidan (éd.), Dictionnaire des inégalités et de la justice sociale, Paris, PUF.

 

2017, « Justice de classe : romans pour mémoire (sur l’œuvre de François Bon) », dans R. Guidée et P. Savidan (dir.), Dire les inégalités. Représentations, figures, savoirs, Rennes, PUR, p. 77-90.

 

2015 (à paraître), « Temps et contre-temps du Guépard », in A. Saignes et A. Salha, Romans de la fin d’un monde, Rouen, Presses Universitaires de Rouen.

 

2015 (à paraître), « L’écrivain un travailleur comme les autres ? », in Ecritures du travail, écritures politiques ?, Paris, Presses de la Sorbonne Nouvelle, « Roman XXI ».

 

2015 (à paraître), « Justice de classe : romans pour mémoire (F. Bon), in R. Guidée et P. Savidan dir.), Dire l’injustice. Inégalités et violences sociales, Rennes, PUR.

 

2012, « L’Horizon l’avenir (enfin) retrouvé », dans Modiano, Paris, Editions de l’Herne, coll. « Cahier de l’Herne », n°98, 2012, pp. 159-167.

 

2012, « Récit défiguré et histoire défigurante : Tigre en papier d’Olivier Rolin et Tristano muore d’Antonio Tabucchi », in A. Boulanger,  Ch. Nannicini et A. Pintiaux (dir.), Ruptures du récit. Essais sur la discontinuité narrative, Éditions du Manuscrit.

 

2009, « Le roman politique : le sujet est/et la loi (Le Zéro et l’infini, d’A. Koestler et L’Étranger, d’A. Camus) » in N. Thau (dir.), Dix études sur le roman et la loi, Éditions du Manuscrit, pp. 29-40.

 

2007, « Roman à thèse et roman engagé : exemplarité diégétique et exemplarité narrative », in E. Bouju (dir.), L’Exemplarité littéraire, Rennes, PUR, coll. « Interférences », pp. 347-356.

 

 

Communications publiées dans des actes de colloque

 

2018, « Le contre-récit comme effet de lecture : Aragon lecteur de Lampedusa », dans D. Perrot-Corpet et J. Sarfati-Lanter, Littérature contre Storytelling avant l’ère néolibérale. Pour une autre histoire des engagements littéraires au XXe siècle, dossier en ligne publié sur le site de Raison Publique, juin 2018, (http://www.raison-publique.fr/article892.html).

 

2016, « Formes et enjeux de l'engagement littéraire », dans Les Conférences de Beït al-Hikma, Carthage, Editions de l'Académie tunisienne des Sciences, des Lettres et des arts Beït al-Hikma, p. 7-30.

 

2016, « L’écrivain, un travailleur comme les autres ? », dans A. Adler et M. Heck (éds.), Ecrire le travail au XXIe siècle, quelles implications politiques ?, Paris, Presses Sorbonne Nouvelle, coll. « Fiction/non-fiction 21 », p. 55-66.

 

2016,  « La scène du bal dans Le Guépard ou le début de la fin », publié dans Ph. Zard (dir.), « Pour une lecture rapprochée du Guépard de Giuseppe Tomasi di Lampedusa », Revue Silène, Centre de recherches en littérature et poétique comparées de Paris Ouest-Nanterre-La Défense, publié le 20.09.2016 (http://www.revue-silene.com/f/index.php?sp=colloque&colloque_id=15).

 

2014, En collaboration avec Savidan Patrick, « Regards croisés sur une politique de la non-croyance (Erri De Luca, John Rawls) », in D. Avon (dir.), Sujet, Fidèle, Citoyen. Espace européen (XIe-XXIe siècles), Francfort, Peter Lang, coll. « DCIE », pp. 231-252.

 

2013, « Christa Wolf ou le dilemme de Cassandre », in A. Salha et A. Saignes (dir.), De Big Brother au Grand Inquisiteur. Art, science et politique, Paris, Classiques Garnier, coll. « Perspectives comparatistes », pp. 245-260.

 

2013, « Présentisme et post-exotisme : les frères ennemis », in F. Detue et L. Ruffel (dir.), Antoine Volodine, etc. Post-exotisme, poétique, politique, Paris, Classiques Garnier, coll. « Littérature, histoire, politique », pp. 265-279.

 

2012, « La fabulation du politique dans l’œuvre d’Antoine Volodine », dans E. Reverzy, R. Fonkoua, P. Hartmann (dir.), Les Fables du politique. Des lumières à nos jours, Strasbourg, Presses Universitaires de Strasbourg, pp. 135-144.

 

2012, « Le 11 septembre dans le roman américain : quand les mots répondent aux images », dans C. Huchard (dir.), Représenter l’événement historique, Nancy, Presses Universitaires de Lorraine, pp.198-2149.

 

2012, « L’identité en question dans le roman d’intégration pour la jeunesse », dans D. Avon et J. Langenbacher-Liebgott (dir.), Facteurs d'Identité / Faktoren der Identität, Francfort, Peter Lang, pp. 163-175. 

 

2012, « Dora Bruder de Patrick Modiano ou l’impossible récit d’une vie », dans J.-M. Wittmann (dir.), Biographie et roman, Metz, Centre de Recherche Écritures de l’Université Paul Verlaine, pp. 187-200.

 

2010, « Bricolage et montage : la pensée mythique de l’histoire dans le roman sartrien », dans F. Odin et Ch. Thuderoz (dir.), Des mondes bricolés ? Arts et sciences à l’épreuve de la notion de bricolage, Lausanne, Presses Polytechniques Universitaires Romanes, pp. 359-369.

 

2008, « La figure du militant dans Les Chemins de la liberté : l’aporie du roman engagé sartrien », dans JY. Guérin (dir.), Fiction et engagement politique : la représentation du parti et du militant dans le roman et le théâtre du XXe siècle, Paris, Presses de la Sorbonne-Nouvelle, pp. 89-99.

 

2005, « Montage et engagement dans Uomini e no d’Elio Vittorini », in E. Bouju (dir.), L’Engagement littéraire, Rennes, Presses Universitaires de Rennes, coll. « Interférences », pp. 271-281.

 

 

Conférences invitées

 

Servoise Sylvie, 21 et 22 février 2019, « La littérature contemporaine à l'épreuve de la "démocratie des places" », colloque international « It’s too late to say critique » organisé par J.-P. Bertrand, F. Claisse et J. Huppe, Université de Liège (Belgique).

 

Servoise Sylvie, 14-15 novembre 2018, « L’Italie berlusconienne : le règne de l’indistinction ou la négation du propre (sur Spaesamento de Giorgio Vasta) », séminaire de la Villa Finaly, « La propriété du propre. Dette et appartenance » organisé par E. Bouju et M. Pingeot, dans le cadre du programme « Littérature à crédit. Roman européen contemporain et paradigme fiduciaire » de l’Institut Universitaire de France, Villa Finaly, Florence (Italie).

 

Servoise Sylvie, 4 décembre 2017, « L’écrivain contemporain ou ″le maître ignorant″ : les ambiguïtés du ″parler pour″», Journée d’études « « Ces corps qui comptent, ces vies qui manquent : savoir politique des arts face aux crises du contemporain », organisée par Yolaine Parisot, Charline Pluvinet, Audrey Giboux et Emmanuel Bouju (Groupe Phi-Rennes 2), Université Rennes 2.

 

Servoise Sylvie, 1er avril 2016, « Le Guépard, de G. Tomasi di Lampedusa ou la révolution n’a pas eu lieu », dans le cadre du séminaire « Mémoires de l’événement » de l’EA-1337 CERIEL (Centre d’Etudes sur les Représentations : Idées, Esthétique et Littérature, XIXe-XXe  siècles) de l’Université de Strasbourg, organisé par C. Grenouillet et A. Mangeon.

 

Servoise Sylvie,12 février 2016, « Des étoiles et des guenons : l’autre bal des têtes », Journée d’études « Pour une étude rapprochée du Guépard de Giuseppe Tomasi Di Lampedusa », organisée par Ph. Zard, Université Paris Ouest-Nanterre,

 

Servoise Sylvie, 27 mai 2012, « L’intime : de quoi parle-t-on ? », dans le cadre des journées « Cap-Philo », Cap-Ferret.

 

Servoise Sylvie, 3 décembre 2010, « La littérature de jeunesse : une école de vie ? », Salon du livre et de la presse de jeunesse, Montreuil.

 

 

Communications à des colloques et Journées d’études

 

Servoise Sylvie, « "Soyons bas un instant, parlons politique" » (sur le chapitre II de la deuxième partie des Onze de P. Michon)», Journée d’études « Les Onze de Pierre Michon », organisée par Caroline Julliot et Sylvie Servoise (3L. AM), Le Mans-Université, 8 décembre 2018.

Servoise Sylvie, « Au bord de l’insurrection : sur quelques romans contemporains (L. Kaplan, A. Bertina), Colloque international « Débordements. Littérature, arts, politique », organisé par Jean-Paul Engélibert, Apostolos Lampropoulos et Isabelle Poulin, Université Bordeaux-Montaigne, 13 juin 2018. 

 

Servoise Sylvie, « Le Guépard, de G. Tomasi di Lampedusa, ou la relecture de l’histoire depuis sa fin : tentation du lecteur et pièges de l’écriture”, colloque « Premier symposium de critique policière. Autour de Pierre Bayard », organisé par Caroline Julliot, Le Mans-Université, 31 mai 2017.

 

Servoise Sylvie, « Aurélien, de Louis Aragon : roman de l’engagement ? », Journée d’études « Aurélien, de Louis Aragon », organisée par Caroline Julliot et Sylvie Servoise (3L. AM), Le Mans-Université, 3 décembre 2016.

 

Servoise Sylvie,  « Le conflit ordinaire : politique de l’intime (à propos de La Vie commune, de Lydie Salvayre) », Colloque international « Le Conflit, le pouvoir et leurs représentations » organisé par Eliane Elmaleh (3L.AM, Le Mans-Université), Pierre Guerlain (LERMA, Paris Ouest Nanterre), Salah Oueslati (MIMMOC, Université de Poitiers), Taoufik Djebali (ERIBIA, Université de Caen), Le Mans-Université, 18-19 novembre 2016.

 

Servoise Sylvie, « L’écrivain : un travailleur comme les autres ? », Journées d’études organisée par A. Adler, B. Blanckeman et M. Heck, Université de Tours-Paris 3 Sorbonne Nouvelle, 3 octobre 2014.

 

Servoise Sylvie, « Le roman engagé : esthétique et éthique d’un genre », colloque international  « L’engagement », organisé par M. Ouelbani, Tunis, Académie tunisienne des sciences, des lettres et des arts (Beit al-hikma) 3 avril 2014.

Servoise Sylvie, « La classe ouvrière : romans pour mémoire (F. Bon) », Journées d’études « La littérature dé-moralise-t-elle l’histoire ? (XIXe – XXIe siècle) » organisées à l’Université Paul Valéry-Montpellier 3 par M. Blaise et S. Triaire (14-15 novembre 2013).

 

Guidée Raphaëlle et Servoise Sylvie, « Dire (le) juste : littérature et expériences intimes de l’injustice », École thématique CNRS « Philosophie normative, représentations et situations vécues », 27 juin 2013, Maison de l’Amérique Latine.

 

Servoise Sylvie, « L’écrivain engagé : une parole dévoyée ? » Journée d’études organisée par E. Elmaleh et J.-Ph. Melchior « S’engager autrement : les voix/voies citoyennes en marge de l’institution politique », Université du Maine, 15 juin 2012.

 

Servoise Sylvie, « Christa Wolf ou le dilemme de Cassandre », colloque international organisé par A. Saignes et A. Salha, « De Big Brother au Grand Inquisiteur: le pouvoir dans les arts et la littérature de la fin du XIXe à nos jours », Université Stendhal-Grenoble 3, E.CRI.RE - Traverses 19-21, 2-4 juin 2010.

 

Servoise Sylvie, « Présentisme et post-exotisme : les frères ennemis », colloque international organisé par F. Detue et L. Ruffel, « Antoine Volodine et les voix du post-exotisme », colloque international, Centre Culturel de Cersiy-la-Salle, 12-19 juillet 2010.

 

Servoise Sylvie, « La fabulation du politique dans l’œuvre d’Antoine Volodine », colloque international organisé par E. Reverzy et P. Hartman, « Fictions du politique du 18ème  siècle à nos jours », Université Marc Bloch, Strasbourg, CERIEL, 29-31 janvier 2009.

 

Servoise Sylvie, « Le 11 septembre dans le roman américain : quand les mots répondent aux images », Journée d’études organisée par C. Huchard, « Représenter l’événement historique », Université Nancy 2, janvier 2010.

 

Servoise Sylvie, « L’identité en question dans le roman d’intégration pour la jeunesse », colloque franco-allemand organisé par D. Avon et J. Langenbacher-Liebgott « Facteurs d'Identité / Faktoren der Identität », 8-11 novembre 2010.

 

Servoise Sylvie, « Dora Bruder de Patrick Modiano ou l’impossible récit d’une vie », colloque international organisé par J.-P. Wittman, Biographie et roman », Université Paul Verlaine-Metz, Centre Ecritures, 30 septembre-1er octobre 2010.

 

Servoise Sylvie, « Bricolage et montage : la pensée mythique de l’histoire dans le roman sartrien », colloque interdisciplinaire pour le centenaire de la naissance de Claude Lévi-Strauss organisé par F. Odin et Ch. Thuderoz, « Génie(s) de la bricole et du bricolage. Regards transdisciplinaires », INSA-Lyon, ESCHIL, 27-28 novembre 2008.

 

Servoise Sylvie, « Responsabilité de l’écrivain au présent et engagement ‘‘présentiste’’ », Journée d’Etudes « Irresponsabilité de l’art ? » à l’INHA, juin 2008.

 

Servoise Sylvie, « La figure du militant dans Les Chemins de la liberté : l’aporie du roman engagé sartrien », colloque international organisé par JY. Guérin, « La représentation du parti et du militant dans la fiction française du vingtième siècle », Paris 3-Sorbonne Nouvelle, Ecritures de la modernité, 18-20 janvier 2007.

 

Servoise Sylvie, « Du roman à thèse au roman engagé : le glissement de l'agon de la structure narrative à la voix narrative », colloque international « Les récits agoniques », organisé par D. Garand et J.-F. Hamel (UQAM) dans le cadre du 72e congrès de l’ACFAS (Association Francophone pour le Savoir), 14 mai 2004.

 

Servoise Sylvie, « Montage et engagement dans Uomini e no d’Elio Vittorini », colloque international organisé par E. Bouju, Université de Haute-Bretagne Rennes 2, Groupe Phi, 2-4 octobre 2003.

 

Autres

Responsabilités éditoriales

Coordinatrice éditoriale et scientifique du Dictionnaire des inégalités et de la justice sociale dirigé par P. Savidan, Paris, Presses Universitaires de France, 2018.

Depuis 2009 : Rédactrice en chef de la revue internationale de philosophie politique Raison publique, en charge du pôle « Littérature, arts et culture » (Presses Universitaires de Rennes, http://www.raison-publique.fr). La revue, à comité de lecture et comité scientifique international, est répertoriée par l’HCERES et dans les bases de données internationales. Elle est disponible sur cairn.fr depuis janvier 2017.

Rédactrice en chef de la revue internationale de philosophie politique Raison publique, en charge du pôle « Littérature, arts et culture » (Presses Universitaires de Rennes, http://www.raison-publique.fr) depuis mai 2009. La revue, à comité de lecture et comité scientifique international, est répertoriée par l’AERES et dans les bases de données internationales.

Co-directrice de la série « Raison publique » dans la collection « Essais » aux Presses Universitaires de Rennes, depuis 2011. Ouvrages parus :

P.-O. Monteil, Ricœur politique, 2013.

P. Campion, À l’ombre de Merleau-Ponty, 2013.

S. Chavel, Se mettre à la place d’autrui. L’Imagination morale, 2012

 

Expertise (sur des articles, dossiers et chapitres d’ouvrages) :

2015, 2018 : Rapport d’expertise pour COnTEXTES, revue électronique de sociologie de la littérature https://contextes.revues.org, .

2017 : Rapport d’expertise pour RCAET (Regards croisés Aragon/Elsa Triolet), Presses Universitaires de Strasbourg.

2017 : Rapport d’expertise pourla revue Etudes françaises, Presses de l’Université de Montréal.

2016 : Rapport d’expertise pour Savoirs en prisme, revue électronique adossée au Centre Interdisciplinaire de Recherches sur la Langue Et la Pensée, équipe d’accueil (EA 4299) du pôle Sciences de l’Homme et de la Société de l’Université de Reims Champagne-Ardenne (URCA).

2014 : Rapport d’expertise pour le Conseil de recherches en sciences humaines du Canada (CRSH) du projet « Éléments pour une contre-histoire des politiques de la littérature depuis 1968 »

2014 : Rapport d’expertise pour les Presses Universitaires de la Méditerranée (Montpellier) : M.-P. Berranger (dir.), Evolutions/Révolutions des valeurs critiques (1860/1940)

2012 : Rapport d’expertise pour les Presses du Septentrion (Lille) : S. Florey, L’engagement à l’ère néo-libérale, ouvrage paru en 2013.

 

Edition de texte :

Servoise Sylvie, 2016, Edition pédagogique (comprenant un dossier thématique sur « L’engagement ») de L’Ingénu de Voltaire, Livre de Poche.

Servoise Sylvie, 2015 (à paraître), Voltaire, L’Ingénu, Livre de Poche.

Servoise Sylvie, 2005, Nouvelle édition de L. Aragon, Il ne m’est Paris que d’Elsa, Seghers, coll. « Poésie d’abord ».

 

Recensions

Servoise Sylvie, février 2018, Ecritures de l’engagement par temps de mondialisation de Chloé Chaudet (Classiques Garnier, 2016), dans Revue d’Histoire Littéraire de la France, n°1, p. 252-254.

Servoise Sylvie, 2017/3, « Le roman engagé des années 1930 », sur Roman et engagement. Le laboratoire des années 1930 d’Aurore Peyroles (Classique Garnier, 2015), dans Revue de Littérature comparée, n°363, p. 368-374.

Servoise Sylvie, 2014, « La fabrique de l’archive », sur N. Piégay-Gros, Le futur antérieur de l’archive, Ecrire l’histoire, n°13-14, CNRS Editions, p. 182-184.

Servoise Sylvie, janvier 2006, « Notes sur Le Dernier écrivain et Harcèlement littéraire de Richard Millet », La Nouvelle Revue Française, Paris, Gallimard, n°576, p. 314-316.

Servoise Sylvie, janvier 2006, « Notes sur La Voix et le geste, de Jean-Yves Debreuille », La Nouvelle Revue Française, Paris, Gallimard, n°576, p. 319-320.

 

Conférences et interventions :

Servoise Sylvie, 25 novembre 2017, « L’engagement des écrivains », conférence dans le cadre de l’Université des savoirs partagés, Villefranche-sur-Rouergue.

 

Valorisation de la recherche

Servoise Sylvie, 2013, « Camus, un romancier de la voix », TDC (Textes et Documents pour la classe), Scéren-CNDP-CRDP, dossier « Albert Camus », février 2013, p. 20-23.

Servoise Sylvie, 2011, « L’écrivain face à l’Histoire », TDC, dossier « L’engagement littéraire », n°1015, mai 2011, p. 22-23.

Servoise Sylvie, 2009, « Centenaire de la Nouvelle Revue Française », La voix du Luxembourg, n° 43, vendredi 20 février 2009.

Servoise Sylvie, 2005, « Préface » de V. Hugo, Ruy Blas, Paris, Pocket, p. 7-12.

Servoise Sylvie, 2006, « Préface » de A.-C. de Beaumarchais, Le Barbier de Séville, Paris, Pocket, p. 7-12.

Servoise Sylvie, 2006, « Préface » de A.-C. de Beaumarchais, Le Mariage de Figaro, Paris, Pocket, p. 7-12.

 

Participation à l’émission de France-Culture « Du grain à moudre », 18 novembre 2010, sur le thème : « La littérature de jeunesse doit-elle être forcément morale ? »

 

Co-organisation du forum « Forum Raison Publique », forum interdisciplinaire et international, les 17 et 18 juin 2010 à Tours, sur le thème « La Liberté ». Animation de la table-ronde intitulée « Les mains libres ? Art et création » réunissant les écrivains Lydie Salvayre et Jean-Paul Cunier, et l’historienne de la danse Sonia Schoonejans.

 

 

Responsabilités administratives

2018 - Directrice-adjointe du 3L. AM

2017 - Membre élue du Conseil du laboratoire 3L. AM

2015 - Co-responsable du Master 2 Professionnel Littérature de Jeunesse, Enseignement à distance.

2015 - Membre de la Commission des études de l’UFR Lettres, Langues et Sciences humaines.

2014-2017 - Co-directrice du département de Lettres, UFR Lettres, Langues et Sciences Humaines, Le Mans-Université.

2014 - Référente de l’Université du Maine pour le Pôle Formations du RFI-Alliance Europa et à ce titre : Coordinatrice du groupe de travail sur la nouvelle maquette de Master 1 et 2 « Etudes Culturelles Internationales » (ECI) de l’Université du Maine ; Membre du groupe de travail RFI-Alliance Europa consacré à l’élaboration du module interdisciplinaire RFI-Alliance Europa commun à toutes les formations de Master engagées dans le RFI.

2013 - Membre de la CCE (Commission Consultative d’Etablissement) de l’UFR Lettres, Langues et Sciences humaines.