Axes de recherche

Principaux thèmes de recherche

Laboratoire pluridisciplinaire réunissant littéraires, civilisationnistes et linguistes spécialistes de différentes aires géo-culturelles (principalement anglophone, francophone, germanophone et hispanophone), le 3L.AM consacre ses travaux de recherche aux Identités et Mémoires Culturelles que met-on ?. Cette thématique commune est déclinée en trois axes :

 
Axe 1 : Figures du sujet : traces, mutations, interactions. Nom du responsable : Anne-Rachel HERMETET, Reza MIR-SAMII et Hélène LECOSSOIS

 
Axe 2 : Conflits : histoire(s), écritures, représentations.
Nom du responsable : Christophe DUMAS, Eliane ELMALEH


Axe 3 : Cultures de jeunesse en mouvement : pratiques, productions, réception.
Nom du responsable : Raúl CAPLAN, Delphine LETORT, Taïna TUHKUNEN

 

Détails des 3 axes en PDF

 

 

Principales actions de formation en recherche

Le laboratoire est aussi une structure d’appui pour la formation en Master et en Doctorat.

Le Master « Arts, Lettres et Langues » est un ensemble de formations proposées en habilitation conjointe par l’Université du Maine, l’Université d’Angers et la Faculté Catholique de l’Ouest. À l’Université du Maine, ce master comporte deux mentions : « Lettres et Langues » et « Didactique des Langues ». La première de ces deux mentions est appuyée par le Labo 3 L.AM, et la plupart des chercheurs du Laboratoire interviennent dans cette formation.

La mention « Lettres et Langues » du Master comporte deux spécialités au Mans :
La spécialité « Cultures et Critiques du texte en littératures, langues et civilisations » rassemble des enseignants-chercheurs spécialistes des aires francophones, anglophones, hispanophones et germanophones. Elle forme aux diverses compétences liées à l’étude des ces aires spécifiques, de leurs démarches et productions intellectuelles et promeut l’interdisciplinarité par des enseignements communs sur diverses problématiques transversales.
La spécialité « Littérature pour la Jeunesse » (M1 et M2 professionnel) est proposée entièrement à distance, via un campus virtuel (internet). Le public concerné est un public large, au sein duquel se côtoient des étudiants et des professionnels en exercice dans les domaines de l’enseignement/ de l’édition et de la libraire/ de la bibliothèque : enseignants du premier et du second degré, bibliothécaires ou aides-bibliothécaires, documentalistes, éducateurs et aides-éducateurs, libraires, assistants d’édition, médiateurs du livre … Cette formation peut, en fonction de la situation du candidat, attester d’une compétence professionnelle, apporter un complément de formation, constituer une formation nouvelle. Il s’agit d’une formation originale et dynamique, tant par son contenu que par sa forme, qui tend à développer une culture et une réflexion sur la littérature de jeunesse, sur sa situation dans le champ général de la littérature, et sur son statut d’objet éditorial ; qui met en contact, notamment grâce aux forums de discussion très actifs, des gens d’horizons différents, issus de secteurs géographiques divers, pour une vraie polyphonie.

On mentionnera la présence régulière et importante de professeurs invités et d’étudiants Erasmus par le biais d’accords établis avec des universités européennes et américaines (Italie, GB, Allemagne, Etats-Unis) et à qui l’ensemble des enseignements de la composante Lettres et Langues est accessible.

En doctorat, la formation s’inscrit dans le cadre de l’École Doctorale « Sociétés, Cultures, Échanges », englobant les Lettres, Langues, Sciences Humaines et Sociales de la Région Pays de la Loire. Le Labo 3 L.AM contribue à la formation par l’organisation de journées de doctorants, de journées d’études et de sessions de formation à la recherche documentaire, en partenariat avec la Bibliothèque universitaire de l’Université du Maine. A l’intérieur du labo, les doctorants sont répartis dans les différentes composantes en fonction des compétences disciplinaires de leurs directeurs de recherche et de leur sujet de thèse mais la journée des doctorants, la création d’un forum des doctorants et la tenue régulière de séminaires du labo (accueillant aussi des intervenants extérieurs) favorise les échanges interdisciplinaires autour de la thématique retenue.

Rapport du comité de visite AERES