Besoin d'une information ?

RECHERCHEZ LE CONTENU QUI VOUS INTÉRESSE :
Logo laboratoire

FAMAH

FAMAH

FAMAH
La Fabrique de la Mémoire : Arts et Histoire

CPER 2015-2017.

Coordinateurs

Hélène Lecossois et Delphine Letort (3L.AM)

Renaud Bouchet et Stéphane Tison (TEMOS)

Résumé

Le projet FAMAH (La Fabrique de la Mémoire : Arts et Histoire) a rassemblé une quarantaine de chercheurs dont les travaux s’intéressent à la construction de la mémoire, mais sur des objets distincts (archives, arts, théâtres, cinéma, etc.) produits dans des contextes culturels différents (France, Irlande, Espagne, États-Unis, etc.). Ce projet interdisciplinaire a permis de réfléchir aux discours mémoriels portés par les œuvres artistiques et aux pratiques commémoratives institutionnelles telles qu’elles sont mises en œuvre dans les musées et dans des célébrations publiques. La particularité de ce projet est qu’il a suscité également une activité culturelle (projection et commentaire de films) qui a favorisé la diffusion des débats scientifiques auprès du grand public. Les chercheurs associés à ce projet ont réfléchi à la façon dont se fabrique, est portée, s’efface, disparaît ou/et renaît une mémoire. Leurs travaux (5 journées d’études, 11 séminaires, 1 colloque final) ont ainsi mis en valeur les enjeux culturels, politiques et sociaux, des processus mémoriels en tant que sources de conflits et d’échanges, de résistance et d’opposition, de négociation, de conciliation et de réconciliation. Au fil de ces échanges a émergé la nécessité de concentrer davantage les études sur les événements historiques qui font l’objet de récits conflictuels et sur leur résurgence, qui témoigne de la complexité du travail de mémoire et de l’oubli à l’œuvre dans une société. Il s’est agi d’observer si ces œuvres permettent d’envisager autrement le rapport du présent au passé, voire à l’avenir, sans négliger pour autant le rôle des rites commémoratifs ou les actions des groupes sociaux dans la construction des représentations du passé. Le colloque final de ce projet a conduit à une publication intitulée Résurgences conflictuelles, Le travail de mémoire entre arts et histoire, retenu pour publication après évaluation par les Presses Universitaires de Rennes (2021).



Partagez : FacebookTwitterLinkedInMailImprimez