Besoin d'une information ?

RECHERCHEZ LE CONTENU QUI VOUS INTÉRESSE :
Logo laboratoire

Projets ComUE Angers-Le Mans

Projets ComUE Angers-Le Mans

Projets Comue Angers-Le Mans

  

A-Po-G
Analyse des porosités dans le genre XII-XVIII

ComUE Angers-Le Mans. 2021 (1 an).

Coordinatrices

Anne-Laure Fortin-Tournès (3L.AM, Université du Mans)

Nahema Hanafi (TEMOS, Université d'Angers)

Résumé du projet

Le projet "Analyse des porosités dans le genre XII-XVIII" a pour ambition d'aborder la question du genre par le biais d'une réflexion sur la manière dont la littérature, de l'époque médiévale à la fin de l'époque moderne, propose des modes, des lieux, des formes de représentation qui remettent en question les catégories figées et binaires homme/femme, masculin/féminin pour les mettre en mouvement. La notion de porosité nous permettra d'aborder et d'analyser cette fluidité dynamique, cette capacité de pénétration d'un genre à l'autre qui caractérise les représentations littéraires du genre, au-delà des processus de construction et de polarisation du masculin et du féminin à l’œuvre dans la société. L'idée de "porosités dans le genre" désignera ainsi la fluidité que l'on trouve dans les représentations littéraires du genre, avant le XIXe siècle, du fait des jeux sur l'interchangeabilité et la circulation des codages masculins ou féminins. On se demandera si cette littérature reflète, ou pas une fluidité qui existe déjà dans la société, ou bien si c'est la littérature elle-même qui initie une telle porosité dans les sociétés dans laquelle elle circule, de par son caractère précurseur. On s'intéressera, par exemple, aux représentations des fêtes carnavalesques propices aux travestissements et aux renversements hiérarchiques, aux portraits et récits autobiographiques de femmes puissantes placées dans des situations de pouvoir traditionnellement réservées aux hommes, ou encore aux récits, du fabliau au conte philosophique et au récit de voyage, mettant en avant les effets comiques, moraux ou pédagogiques de la perméabilité et de la fluidité des catégories de genre. On interrogera également la manière dont le langage utilisé dans ces représentations performe lui-même cette porosité des genres, par exemple en incorporant, ou non, la catégorie du neutre, ou en créant des pronoms possessifs ou personnels et des formes d'adresses qui visent à des-essentialiser le masculin et le féminin.

Contexte et objectifs du projet

Le projet s'inscrit dans la continuité de travaux déjà engagés entre des chercheur.es du Mans et des chercheur.es d'Angers. Ces travaux ont pris place dans le cadre de deux projets de recherche financés : l'un sur le genre financé par la Région (GEDI Genre et discriminations sexistes et homophobes, projet s'appuyant sur des travaux d'historien.nes, de géographes, de juristes, de littéraires et de sociologues, ayant pris fin en 2019 et ayant donné naissance, pour son volet formation, au master interuniversitaire Études sur le genre) et l'autre, financé par la MSH Ange Guépin dans la catégorie "amorçage", sur "Les Textes Voyageurs des Périodes Médiévales et Modernes" (TeVoMeMo).

ECRISOI - Ecriture de soi entre France et Allemagne

ComUE Angers-Le Mans. Depuis 2021.

Coordinatrice

Anne Baillot (3L.AM, site du Mans)

Résumé

Le projet « Ecriture de soi en temps de guerre et en temps de paix – une comparaison franco-allemande » se propose de comparer des égodocuments français et allemands de la fin du XIXème et du début du XXème siècles en interrogeant l’impact d’une altérité définie par un ennemi politique national sur la construction de l’identité individuelle des scripteurs.rices. Il s’agira donc de reprendre à nouveaux frais la question de l’antagonisme franco-allemand dans l’élaboration d’écritures singulièrement axées sur la construction du moi, et de procéder à cette enquête en partant des deux points de vue français et allemand.

La période abordée principalement en 2021 va de la guerre franco-prussienne à l’immédiat après-Grande Guerre. Les travaux s’articulent autour de séminaires de master communs (dans le cadre des masters LLPC et traduction de l’Université d’Angers, et ECI de l’Université du Mans) et d’ateliers qui sont, eux, ouverts à un public plus large que les seul.es étudiant.es en master des Universités d’Angers et du Mans.

Lien

Lien vers le site du projet :https://ecrisoi.hypotheses.org/1

Partagez : FacebookTwitterLinkedInMailImprimez